Réponse Courte

Solutions simples

Est-ce dangereux de faire une radio des poumons?

Est-ce dangereux de faire une radio des poumons?

Si l’on prend l’exemple d’une radiographie des poumons, le rayonnement va traverser sans problème le poumon car c’est surtout de l’air et l’image qui va en découler est donc noire alors que les côtes, qui auront absorbé le rayonnement, vont apparaître en blanc.

Pourquoi on fait une radio pulmonaire?

Une radiographie pulmonaire est généralement prescrite par un médecin afin de détecter d’éventuelles anomalies localisées sur les voies respiratoires et le thorax : Infection pulmonaire. Cancer. Pneumothorax.

Qu’est-ce que la radiographie?

De manière générale, une radiographie est prescrite afin qu’un professionnel de santé puisse obtenir des informations sur des parties du corps non visibles à l’œil nu, telles que les os ou les organes. Elle est donc employée à des fins médicales, dans un dessein de diagnostic (le « radiodiagnostic ») ou de contrôle.

LIRE AUSSI:   Quel document doit fournir le bailleur?

Pourquoi un radiologue doit-il être consulté?

Un radiologue est généralement consulté lorsqu’un examen complémentaire est nécessaire pour faire un diagnostic ou traiter une pathologie. Cela peut être par exemple en cas de fracture ou déplacement osseux, de symptômes digestifs comme des douleurs abdominales ou de gonflement des jambes.

Pourquoi les radiographies sont recyclées?

Lorsqu’elles sont retraitées par des sociétés spécialisées, les radiographies sont recyclées. Une fois récupéré, l’argent métal qu’elles renferment « est purifié pour être réintroduit dans le circuit commercial du métal précieux. Le recyclage d’une tonne de clichés permet de récupérer 10 kg d’argent.

Comment conserver toutes les radiographies?

« J’encouragerais les patients à conserver toutes leurs radiographies », recommande le Pr Jean-François Meder. Et cela, même si les établissements de santé sont tenus de conserver tous les dossiers médicaux « pendant 20 ans après le dernier contact (qu’ils ont eu) avec le patient.