Réponse Courte

Solutions simples

Quelle est la suspicion de cancer du testicule?

Quelle est la suspicion de cancer du testicule?

En cas de suspicion de cancer du testicule, le diagnostic est établi au moyen d’une échographie, d’une biopsie et d’un scanner. Le cancer du testicule offre de bonnes chances de guérison au stade précoce comme au stade avancé, lorsqu’il a déjà formé des métastases.

Quel est le pronostic du cancer du testicule?

Près de 2200 nouveaux cas de cancer du testicule sont diagnostiqués chaque année en France, surtout chez les hommes de moins de 35 ans. Son pronostic est bon, surtout quant il est détecté précocement. Symptômes d’alerte, auto-palpation des testicules, traitements, métastases…

Quel est le cancer du testicule chez les enfants?

85\% des cancers du testicule sont diagnostiqués entre 15 et 49 ans, c’est le cancer solide de l’homme le plus fréquent entre 15 et 34 ans. Le cancer des testicules est relativement rare puisqu’il ne représente que 1\% de l’ensemble des cancers (2\% des cancers chez les enfants).

LIRE AUSSI:   Pourquoi le Commonwealth est important?

Quel est le taux de mortalité par cancer du testicule?

Le taux de mortalité par cancer du testicule a diminué de moitié sur les 20 dernières années grâce à l’amélioration des traitements. La mortalité atteint un niveau très bas, le nombre total de décès estimé en 2010 étant de 87.

Quelle est la guérison pour le cancer du testicule?

Aujourd’hui, le cancer du testicule est très bien pris en charge avec des taux de guérison avoisinant les 100 \% dans la plupart des cas. La première étape consiste en l’ablation du testicule malade ou orchidectomie. Cette opération peut faire peur, même si les chances de guérison sont impressionnantes.

Quelle est la fréquence du cancer du testicule en France?

Fréquence de la maladie. Le cancer du testicule est rare avec environ 2 200 nouveaux cas en 2011, en France. Le cancer du testicule représente 1 à 1.5 \% de l’ensemble des cancers chez l’homme. Plus de 85 \% des cas sont diagnostiqués entre 15 et 49 ans. On estime le nombre de décès liés au cancer du testicule à 87 en 2010, en France.

LIRE AUSSI:   Fait-il bon vivre a Casablanca?